Economies d’énergie avec le chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire, une solution pour économiser l’énergie

Avec la technologie du chauffe-eau solaire vous pouvez économiser jusqu’aux trois quart de votre facture d’eau chaude en couvrant au moins 75% des besoins en eau du foyer. Une économie également à l’installation, puisqu’elle est éligible à un crédit d’impôts de 30%.
Les rayons du soleil représentent une énergie renouvelable et gratuite qui vous permettra de diviser le coût de votre eau chaude par quatre.

Une fiabilité avérée

La technique est aujourd’hui pleinement maîtrisée et les équipements solides et d’une fiabilité reconnue. Plus de 120000 habitations en France en sont équipés.

Le principe du chauffe-eau solaire

chauffe-eau-solaireLe fonctionnement du chauffe-eau solaire est relativement simple. Il utilise le rayonnement solaire, capté par les panneaux solaires thermiques, qui réchauffe un fluide caloriporteur. Ce dernier renvoie la chaleur au réservoir d’eau chaude. Ce stock d’eau chaude solaire, dont la température peut atteindre jusqu’à 80°, permet de garantir au moins cinquante pour cent des besoins en eau chaude sanitaire du foyer. Pour le reste il est souvent couplé à un système complémentaire comme un chauffe-eau électrique ou une chaudière.

Comment mettre en place un chauffe-eau solaire ?

L’installation d’un chauffe-eau solaire est relativement facile à réaliser. Il n’est pas nécessaire d’habiter le sud de la France ou un endroit extrêmement ensoleillé pour ce faire.
Il suffit de disposer d’un toit exposé sud, sud-est ou sud-ouest avec une pente à 45° environ. Il faut que les panneaux solaires, prenant une surface entre 3 et 5m², soient bien exposés et qu’aucun obstacle ne vienne arrêter ou masquer les rayons solaires.
Dans certains cas il est également possible de mettre en place le chauffe-eau solaire dans une cour ou un jardin pourvu que l’emplacement reçoive bien la lumière du soleil.

Une installation et une mise en oeuvre rapide

L’installation est composée de capteurs solaires thermiques, du circuit du fluide caloriporteur et du ballon d’eau chaude.
Capteur solaire thermiqueIl est bon de savoir qu’il existent différents systèmes pour intégrer les panneaux solaires sur le toit, dont certains particulièrement harmonieux.
Rapide et facile, l’installation ne prends que quelques jours. Il sera en revanche inévitable d’effectuer une démarche administrative avant travaux. Dans le cas où la maison est ancienne, une simple déclaration de travaux auprès de votre mairie suffira. Si le bâtiment se situe au sein d’un site classé, vous devrez demander l’accord de l’architecte des Bâtiments de France. Enfin, s’il s’agit d’un projet de construction, l’installation du chauffe-eau solaire doit être incluse lors de la demande de permis de construire.

L’installation de l’ensemble du système est réalisée en quelques jours. Lorsqu’ils sont directement intégrés au toit, les capteurs solaires servent également de couverture.
A propos du Capteur solaire thermique, le modèle le plus courant est le capteur plan vitré. Il se présente sous l’aspect d’un coffre rigide et vitré dans lequel une plaque et des tubes métalliques noirs, les absorbeurs, récupèrent les rayons solaires et chauffent un liquide caloriporteur (antigel).
Les capteurs solaire à tubes sous vides, bien plus rares, sont conçus sous formes de tubes en verre sous vide qui reçoivent le circulation du fluide caloriporteur. Leur avantage tiens dans la possibilité de les incliner et donc de pouvoir les installer tout aussi bien sur une toit à faible pente ou même directement en façade.